Coup d’œil sur les actualités de l’énergie dans le monde

22/03/2018 : HAUSSE DES ÉMISSIONS MONDIALES DE CO2 LIÉES À L’USAGE DE L’ÉNERGIE

Le 22 mars, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a fait état d’une hausse des émissions mondiales de gaz carbonique liées à l’usage de l’énergie de 1,4 % en 2017. Les combustibles fossiles à bas prix, une croissance économique mondiale en hausse et des États dont la politique de réduction des émissions s’avère souvent timide ont eu raison des trois années de stagnation écoulées. Cette hausse est due, pour les deux tiers, aux pays asiatiques, et ce malgré les efforts chinois pour investir dans les énergies propres.

10/04/2018 : APPLE PASSE AU 100 % RENOUVELABLE

La société Apple, première capitalisation mondiale avec environ 900 milliards de dollars, se fournit désormais uniquement d’électricité produite à partir d’énergies renouvelables, pour l’ensemble de ses bureaux, magasins et data centers répartis dans 43 pays. Apple encourage également ses fournisseurs et sous-traitants à faire de même. S’alimenter en électricité verte pourrait même devenir un critère obligatoire à l’avenir pour rester fournisseur de la firme à la pomme.

06/05/2018 : NOUVEAU RECORD DE LA CONCENTRATION MOYENNE DE CO2 DANS L’ATMOSPHÈRE

L’observatoire de Mauna Loa, à Hawaï, a mesuré une concentration moyenne de CO2 dans l’atmosphère de 410,31 parts par million (ppm) au cours du mois d’avril. C’est la première fois que le seuil de 410 ppm est dépassé sur une moyenne mensuelle. Le seuil de 400 ppm journalier avait été franchi en 2013, sachant que la toute première mesure, en 1958, était de 280 ppm. Rappelons
qu’un seuil moyen de 450 ppm correspond à une hausse de la température de la planète de 2°C. A ce rythme, nous atteindrons 450 ppm avant 2050.

02/02/2017 : EN ROUTE POUR LA RECONVERSION ÉNERGÉTIQUE

Les Pays-Bas ont annoncé cette semaine la fermeture définitive de leurs centrales au charbon dans la prochaine décennie. Deux centrales construites dans la décennie 1990 fermeront en 2024, trois autres, récentes (construites entre 2015 et 2016) fermeront en 2029, au nom des impératifs politiques de lutte contre le changement climatique.

10/05/2018 : NOUVELLES NORMES DE CONSTRUCTION AU GOLDEN STATE

La Californie vient de rendre obligatoire la pose de panneaux solaires sur tous les nouveaux bâtiments résidentiels construits dans l’État. Ces nouvelles normes de construction, adoptées à
l’unanimité par la Commission californienne de l’énergie, devraient entrer en vigueur au 1er janvier 2020. Cette décision s’inscrit dans le cadre de l’objectif fixé par l’État de réduire de 50 % la consommation énergétique des nouveaux logements. La Commission californienne de l’énergie affirme que ces nouvelles dispositions permettraient de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’État autant que le retrait de 115 000 voitures à carburant fossile de la circulation.

10/04/2018 : L’INDE MISE SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Le gouvernement indien a dévoilé le 19 avril son National electricity plan (NEP), avec un objectif de 275 GW d’électricité produite à partir d’énergies renouvelables en 2027, contre 60 GW
aujourd’hui. Avec près de 300 millions d’indiens sans électricité, un classement de 3e émetteur mondial de CO2 et une qualité de l’air désastreuse dans de nombreuses grandes villes, l’Inde se doit d’être ambitieuse dans sa politique énergétique. Ce nouveau plan national pour l’électricité s’inscrit dans le sillon des ambitions du pays qui mise sur les EnR pour soutenir l’augmentation de la demande d’électricité induite par sa forte croissance économique. De nombreux appels d’offres en résultent, dont un projet de parc solaire de 5 GW sur 11 hectares, le plus grand parc solaire du monde.

10/05/2018 : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES PASSENT LE CAP DES 10 MILLIONS D’EMPLOIS

Selon l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), le secteur des énergies « vertes » emploie aujourd’hui plus de 10,34 millions de personnes dans le monde, toutes filières
confondues. 60 % des forces vives sont concentrées en Asie dont près de 40 % en Chine contre 1 % seulement en France.