Visionnez la conférence-débat « Une énergie propre pour les îles, une perspective régulatoire sur la transition énergétique »

La première conférence-débat européenne consacrée à la perspective régulatoire dans les îles s’est tenue le 6 mars dernier à Paris sous l’égide de la CRE.

Au cours de la journée, ce sont 23 représentants des pouvoirs publics, des régulateurs, des opérateurs et des autorités régionales qui ont illustré, par des exemples concrets, les défis auxquels doivent faire face les territoires insulaires pour réussir leur transition énergétique. Au travers de plusieurs tables-rondes et ateliers, les intervenants ont pu échanger sur les différents modèles régulatoires européens et les mécanismes de soutien aux systèmes énergétiques mis en œuvre dans ces territoires aux spécificités fortes.

Nathalie LOISEAU, Ministre chargée des affaires européennes, et Jean-François CARENCO, Président de la CRE, ont rappelé en ouverture de la journée que la transition énergétique est la clé de voûte d’un approvisionnement énergétique sûr. Il leur apparaît indispensable d’adopter des approches locales et adaptées aux caractéristiques des zones insulaires afin de les placer aux avant-postes de la transition énergétique. Dominique RISTORI a quant à lui rappelé que l’initiative de la Commission européenne fait partie intégrante du paquet « énergie propre » et visait à réduire la dépendance aux énergies fossiles et à leur substituer des énergies renouvelables.


Interview de Guido Bortoni, Président du régulateur italien (ARERA)


Des différents échanges il ressort que si les îles partagent des contraintes communes économiques, sociales et environnementales. Les défis soulevés par la transition énergétique auxquels elles doivent faire face diffèrent selon que la zone insulaire est interconnectée au continent ou non, les orientations choisies par les pouvoirs publics et les compétences locales. La pénétration des énergies renouvelables dans la production électrique des territoires insulaires n’est pas aisée. EDF SEI a illustré ce point en présentant son étude menée sur l’impact de la transition énergétique dans les îles, soulignant la nécessité, pour certaines énergies comme l’éolien ou le photovoltaïque, de mettre en place des solutions compensatoires à l’image de ce qui a été fait sur l’île de Sein dont le système de protection à la puissance de court-circuit disponible a été adapté.


 Interview de Joan Groizard Payeras, Directeur général Energie et changement climatique du gouvernement des Iles Baléares


Toutes ces spécificités n’enrayent pas l’engagement des pays continentaux pour leurs îles, comme l’a démontré le régulateur grec au travers des réussites en matière d’intégration des renouvelables dans ses nombreux territoires insulaires. Cet engagement s’accompagne de moyens européens mis au service de la transition énergétique. Mechthild WÖRSDÖRFER, Directrice à la Direction générale de l’Energie de la Commission européenne, en charge des renouvelables, de la recherche et de l’innovation a d’ailleurs annoncé, au cours de la conférence, la création en avril prochain d’un secrétariat permanent visant à réaliser des modélisations afin d’approfondir les caractéristiques insulaires et d’émettre des recommandations. Les régulateurs jouent également un rôle clé dans la transition énergétique à moindre coût des territoires insulaires en mettant notamment en œuvre des dispositifs de soutien adapté au développement des énergies renouvelables et aux besoins comme l’a rappelé Catherine EDWIGE commissaire à la CRE.


Interview de Rune Schmidt, Directeur, Aerø Energi- og Miljøkontor, Engaging communities, Danemark


La transition énergétique, c’est aussi l’affaire de tous. C’est ce qu’Ærø Energi-Og Miljøkontor, association promouvant et gérant les nombreux parcs éoliens présents sur l’île d’Ærø au Danemark, a mis en avant dans son témoignage en insistant sur l’importance de l’implication de la communauté locale dans le succès de la transition énergétique d’un territoire. Cette dernière présente en effet de nombreux bénéfices potentiels, rappelés par l’Observatoire de l’énergie de Corse, pour le consommateur et la collectivité : maîtrise des coûts, baisse de la précarité énergétique et augmentation du pouvoir d’achat grâce aux économies d’énergie.


Interview de Nektaria Karakatsani, Commissaire chez le régulateur grec (RAE)


Pour conclure cette journée, le régulateur grec a annoncé son intention d’organiser en juillet prochain un forum dédié à la transition énergétique dans les îles, couplé à une visite de terrain dans les Cyclades. Rendez-vous en Grèce !