Découvrez jour par jour l’organisation de notre premier datathon « Énergie et Mobilité » et les gagnants !

Du 15 au 17 mars a eu lieu le premier datathon organisé par la CRE et l’ARAFER sur le thème : « Énergie et mobilité : inventez, libérez, changez les usages de demain »

L’ambition commune des deux régulateurs était de contribuer, au travers de cet événement, à l’émergence et au développement de solutions innovantes grâce au croisement de données mises à disposition : historiques de circulation et de retard sur les réseaux ferroviaires, courbes de charge anonymes de consommateurs résidentiels et professionnels d’électricité, données horaires de consommation en gaz naturel, etc.

Les projets développés par les candidats devaient répondre à l’un des défis suivants :

  1. Favoriser l’essor de la mobilité électrique
  2. Transformer la mesure de la qualité de service des transports ferroviaires et collectifs pour développer la mobilité
  3. Inventer les solutions de demain en faveur de la maîtrise de la consommation d’énergie, de la transition énergétique et de la régulation

Jour 1 : choix des projets, composition des équipes et début des travaux

Les participants se sont retrouvés le vendredi 15 mars pour débuter la compétition.

Les porteurs d’idées disposaient de 2 minutes maximum pour convaincre les autres participants de voter pour leur idée et tenter de rejoindre leur équipe.14 projets ont ainsi été sélectionnés.

Après un temps d’échange, les équipes se sont formées avec des profils aussi variés et complémentaires que possibles (programmeurs, data scientist, market designer, experts en interfaces graphiques, etc.), l’objectif étant de disposer de toutes les compétences nécessaires au développement de chaque aspect du projet.

 

Jour (et nuit) 2 : travail, travail, travail… et rencontre avec les mentors

Les équipes ont consacré toute la journée (et parfois la nuit) à affiner leur projet, puis à réaliser une première maquette de leur outil.

Pour répondre à leurs questions métier et pour les aider à préciser leur projet, les groupes qui le souhaitaient ont pu solliciter les mentors présents, des experts de la CRE, de l’ARAFER et de la Fabrique des mobilités tout au long du samedi après-midi.

Jour 3 : Travail toujours, entraînement à la présentation.

Comme la nuit précédente, certaines équipes ont davantage travaillé que dormi pour mettre au point une démonstration fonctionnelle et travailler sur leur « pitch », difficile exercice de présentation brève mais efficace, de leur projet devant le jury.

Cette journée a permis aux participants de finaliser leurs travaux, mais aussi de rencontrer des experts de Bengs (partenaire de l’événement) afin de proposer des présentations marquantes de leurs projets.

Jour 3 – Soir : Jury !

Le dernier soir, après une journée de travail intense, l’arrivée du jury !

Le jury était composé de :

  • Cédric Villani, Président du jury, député de l’Essonne et premier vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques
  • Axelle Lemaire, ancienne députée et secrétaire d’État chargée du Numérique et de l’Innovation, actuellement associée au cabinet de conseil en stratégie Roland Berger
  • Catherine Edwige, commissaire à la CRE
  • Anne Yvrande-Billon,vice-présidente de l’ARAFER.

Les présentations des 14 projets devant le jury se sont succédé à un rythme soutenu. 5 minutes de présentation et 2 minutes de questions, pas une de plus.

Le jury s’est ensuite retiré pour délibérer et a sélectionné les 3 projets lauréats.

Le jury a aussi souhaité encourager deux équipes avec un prix spécial partagé, pour des projets présentant une volonté forte d’aider les politiques publiques.

Les gagnants

1er prix :
Le projet Balize

Cette application pour smartphone propose aux propriétaires de véhicules électriques des points de recharge « personnalisés » lorsqu’ils effectuent de longs trajets. Les suggestions sont basées sur les centres d’intérêts définis par l’utilisateur ou proposés par des annonceurs (lieux de patrimoine, restaurants, etc.) et situées sur le trajet défini.

2e prix :
Le projet MeteoRail

Cet outil pourra aider les utilisateurs de transports ferroviaires à mieux anticiper les perturbations qui pourraient affecter leur trajet. Pour cela, il analyse, grâce à des technologies d’intelligence artificielle, les perturbations qui ont déjà eu lieu sur chaque ligne menant à la destination choisie pour fournir à l’utilisateur un indice de fiabilité. Il peut ainsi choisir la ligne de transport la plus fiable à un instant T pour effectuer son trajet.

3e prix :
Le projet Patataz

Cette plateforme pourra récompenser de façon ludique les consommateurs à chaque fois qu’ils réalisent des économies d’énergie ou déplacent leurs consommations à la demande de leur fournisseur. L’outil étant communautaire, il incite les utilisateurs à réaliser autant d’actions que possible afin d’améliorer leur classement.