Lancement de la Saison 2 du comité de prospective

Après une première saison réussie, clôturée en juillet dernier par la restitution de trois rapports sur les perspectives et enjeux de la mobilité propre, du stockage de l’énergie et de la transformation numérique pour les consommateurs d’énergie, la CRE vient de lancer la deuxième saison du Comité de prospective.

Pour cette nouvelle édition, de nombreux acteurs ont répondu présents, volontaires de contribuer aux travaux prospectifs menés par le comité. Le Président de la CRE a défini les différentes thématiques qui seront traitées dans les mois à venir autour d’un fil conducteur : la décentralisation des systèmes énergétiques.

Le premier groupe de travail, « Bouquet énergétique », traitera du verdissement du gaz et de ses usages. La mobilisation des ressources, aussi bien au niveau régional que national, est une des clés de voûte pour répondre aux défis posés par le verdissement du gaz. Les coprésidents du groupe sont Olivier Appert, Délégué général de l’Académie des technologies, et Philippe Mauguin, Président Directeur général de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA).

Le sujet des nouvelles dynamiques locales du système énergétique sera traité par le second groupe de travail, « Réseaux et systèmes énergétiques ». La transition énergétique amenant les territoires à devenir acteurs à part entière des systèmes énergétiques, les collectivités territoriales vont avoir de nouveaux rôles à jouer, qui doivent être dessinés. Frédéric Gonand, Professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine, et Bernard Boucault, Préfet, sont les deux coprésidents de ce groupe.
Enfin, le troisième groupe de travail, « Consommateur et société », échangera pour donner du sens aux données du consommateur afin de l’accompagner dans la compréhension de ses données de
consommation et l’usage qu’il peut en faire, en lui offrant par exemple de nouveaux services.

Le groupe sera coprésidé par Cécile Maisonneuve, Présidente de la Fabrique de la Cité, et Fabien Choné, ancien Président de l’Association nationale des opérateurs détaillants en électricité (ANODE). En complément des travaux des différents groupes, une étude sera lancée pour analyser les tendances à la décentralisation des systèmes énergétiques dans le monde. Cette
analyse permettra d’établir des recommandations à destination de la CRE et des pouvoirs publics, qui accompagneront les évolutions à venir du système énergétique français.
Des missions à l’étranger seront également réalisées pour apprendre, sur le terrain, des expérimentations et des réussites de nos pairs. Les groupes de travail, qui ont déjà commencé à se réunir, se rendront ponctuellement en région pour rencontrer les acteurs de cette décentralisation. Le premier déplacement s’est déroulé le 18 janvier 2019 dans l’Aisne, pour une visite de l’installation de méthanisation d’Épaux-Bézu en compagnie d’élus locaux.

La remise des rapports est attendue pour la fin du premier semestre 2019.