L’appel d’offres de réserves rapide et complémentaire pour l’année 2020 est lancé

La sécurité du système électrique nécessite d’équilibrer en temps réel la production et la consommation d’électricité. En France, c’est RTE qui joue ce rôle en sollicitant des fournisseurs de services d’équilibrage qui offrent des services permettant de moduler la production et/ou la consommation électrique.

A cet effet, RTE dispose de différents types de réserves qui peuvent être mobilisées : d’une part, les services système composés des réserves primaire et secondaire, et, d’autre part, la réserve tertiaire.

Pour constituer la réserve tertiaire, RTE met en place un marché organisé – le mécanisme d’ajustement, sur lequel des acteurs dit « d’ajustement » proposent à RTE des offres. Ces offres peuvent être issues soit de moyens non contractualisés soit de moyens contractualisés par appels d’offres, qui permettent à RTE de disposer de réserves ayant des caractéristiques techniques particulières, appelées réserves rapide et complémentaire.

La réserve rapide contractualisée par RTE est composée d’au moins 1000 MW activables en moins de 13 minutes. RTE contractualise en outre 500 MW de réserves disponibles en moins de 30 minutes, dont l’objectif est de reconstituer la réserve secondaire : il s’agit de la réserve complémentaire.

Ces réserves doivent permettre de couvrir chaque jour deux cas d’un aléa équivalent à la perte du plus gros groupe de production français.

RTE organise chaque année un appel d’offres de réserves rapides et complémentaires (ci-après « AO RR/RC »), pour contractualiser pour l’année à venir les réserves tertiaires nécessaires à sa sécurité. Cet appel d’offres se tient selon des modalités proposées par RTE, et approuvées par la CRE depuis l’entrée en vigueur du règlement Electricity Balancing en 2017.

La CRE a été saisie par RTE des modalités de l’AO RR/RC pour l’année de livraison 2020 le 4 juin 2019. Cet saisine est l’aboutissement d’un processus de concertation ayant débuté en mars.

La CRE a approuvée le 25 juin 2019 les modalités de l’AO RR/RC proposées par RTE à l’issue de la consultation, et a assorti sa décision d’une feuille de route qui lui donne des orientations à suivre pour l’appel d’offres suivant. Outre l’instruction de certains sujets techniques des modalités de l’appel offres, la CRE a demandé à RTE de mettre en place dans les meilleurs délais, et en tout état de cause à partir du 1er janvier 2021, un appel d’offres de réserves rapide et complémentaire journalier qui se substituera partiellement à l’AO annuel. La CRE a également demandé à RTE de mener en 2020 une concertation visant à assurer la cohérence des modalités de l’appel d’offres de réserves rapide et complémentaire avec les objectifs en matière de politique énergétique inscrits dans la programmation pluriannuelle de l’énergie, et notamment la réduction des énergies fossiles.

Les acteurs de marché ont désormais jusqu’au 26 juillet pour soumettre leurs offres via la plateforme e-Achat de RTE. Les résultats de l’appel d’offres seront communiqués en août par RTE.

Lors du précédent appel d’offres, le besoin exprimé par RTE avait été couvert en totalité. RTE avait retenu 9 sociétés lauréates, pour un montant total de la contractualisation de 18,3 M€. Le prix de la réserve rapide s’était établi à 12,0 k€/MW/an et celui de la réserve complémentaire à 7,6 k€/MW/an.

Pour plus de détails, la délibération de la CRE est accessible ici : https://www.cre.fr/Documents/Deliberations/Approbation/Appel-d-offres-2020-de-reserves-rapide-et-complementaire